Back to the Blog homepage
TOPICS
Click icon again to close
Type to search
The blog
Jen Ramanah in L'express
Jen Ramanah, Directeur de la Trésorerie

Jen Ramanah in L'express

Published on
May 26, 2021
Published in Category
Expert views
Previous article Next article

La situation semble s’améliorer sur le marché anglais avec la vaccination qui progresse. Considérant la situation Covid qui s’améliore, peut-on s’attendre à ce que la valeur du ‘pound sterling’ augmente davantage ?

 

Le Royaume-Uni a vu sa situation sanitaire s'améliorer après un long et strict confinement hivernal et une importante campagne de vaccinations. D’ailleurs, le Royaume-Uni se classe à la première place en Europe en matière de vaccination, avec pratiquement 38 millions de Britanniques ayant reçu au moins une première injection vaccinale au 24 mai, soit plus de 72% de sa population en âge de recevoir le vaccin, soit 18 ans et plus.

 

Sur le marché de change, la livre sterling a affolé tous les compteurs la semaine dernière, en atteignant un pic de trois mois contre le dollar américain, à 1,4236 dollar pour une livre et face à la roupie mauricienne, elle s'est propulsée a plus de 57,00 roupies à l’achat, un niveau qui n'a pas été atteint depuis 14 ans.

 

Certes, cette performance du marché financier britannique n'est pas seulement liée à une amélioration sanitaire, mais à une reprise de l'activité économique en Grande-Bretagne, plus rapide que celle de ses voisins européens. Du reste, la Banque d'Angleterre a révisé à la hausse ses prévisions de PIB pour 2021, de 5% à 7.25%, grâce à une activité plus robuste qu’anticipée.

 

Résultat, les cambistes ont privilégié la livre par rapport au dollar américain et la roupie mauricienne en raison de la politique très accommodante de la Réserve Fédérale Américaine et le recul de recettes en devises à Maurice respectivement.

 

 

 

Quid de l’impact du récent Brexit? 

 

Le Brexit a également contribué à cet impact positif sur l'appréciation de la livre face à un panier de devises. Depuis les premiers pas dans le nouveau monde du Brexit en 31 janvier 2020, la livre a gagné plus de 7% face à la roupie et 4% face au dollar.

 

En combinant l'analyse technique du marché à cette vague haussière de la livre sterling, la devise britannique pourrait remonter à des niveaux proches d'avant le referendum sur le Brexit, en juin 2016, dans les prochaines semaines face au dollar et ce qui entrainerait dans son sillage un rayonnement de la valeur de la livre face à la roupie à court terme.

 

Cependant la route de la reprise de la livre sur le marché des devises risque d'être sinueuse si le divorce vire au contentieux entre Londres et Bruxelles sur le dossier de la pêche, car l'entrée en application définitive de l'accord post Brexit de commerce et de coopération entre les deux rives de la Manche, le 1er mai a été houleuse. Les pêcheurs européens se sont plaints de la lenteur de Londres à leur accorder des licences, tandis que la France a reproché ouvertement aux Britanniques de ne pas respecter leurs engagements vis-à-vis des pêcheurs européens.

 

Pour que la devise Britannique se maintienne, il faudrait aussi que l'efficacité de vaccins contre les variantes du coronavirus et la vigueur de la reprise économique soient impérativement au rendez-vous.

 

 

 

Comment avoir plus de revenus en livre nous aidera-t-il ?

 

Selon le 'Monthly Statistical Bulletin' de la Banque de Maurice, en 2019, les recettes à l'exportation en livre sterling provenant du secteur du tourisme, manufacturier et d'investissement étrangers représentaient près de 2% de source de revenues étrangères pour le pays, soit un montant de 227 millions de livres sterling. Malheureusement, la fermeture des frontières et l'inactivité du secteur touristique due à la pandémie mondiale ont ruiné nos recettes du Royaume-Uni, chutant de plus de 57% pour passer à 98 millions de livres sterling une année plus tard. À l'évidence, une reprise des activités commerciales entre le Royaume-Uni et Maurice, et la revitalisation du secteur touristique pourrait engendrer plus de recettes, et assainir la valeur de la roupie mauricienne. De plus, cela aidera à payer la facture des importations en livre qui s’élevé à 100 millions de livres sterling au cours de ces 12 derniers mois.

 

Focus
Other
Stories
Get the latest news, straight to your inbox